fbpx

Dorothy Cross – 2018

Dorothy Cross est originaire d’Irlande. Et très certainement l’artiste phare du pays, outre-Manche comme à l’international. Née en 1956 à Cork, elle y fréquente la Crawford Municipal School of Art avant de poursuivre son cursus universitaire au Leicester Polytechnic, en Angleterre. Elle a également étudié, trois ans durant, au San Francisco Art Institute en Californie où elle y a obtenu une grande maîtrise des arts graphiques.

L’artiste tutoie avec une facilité déconcertante les différents médias : sculpture, photographie, vidéo ou encore installation. Mais ses créations affichent des dénominateurs communs récurrents : l’identité sexuelle et culturelle, l’histoire personnelle, la mémoire et l’écart entre le conscient et le subconscient.

Régulièrement exposée depuis le milieu des années 1980, Dorothy Cross a capté l’attention du grand public avec ses grandes installations : « Ebb » à la Douglas Hyde Gallery de Dublin, et « PowerHouse » à l’ICA de Philadelphie, le Camden Arts Centre de Londres et la Kerlin Gallery de Dublin. Les deux créations sont notamment composées d’objets trouvés ou appartenant à sa famille. Avec ces pièces éparses, elle insuffle un amalgame poétique à ses œuvres.

Dorothy Cross est aussi surtout connue pour son installation publique « Ghost Ship » (1998) dans laquelle un bateau-lumière désaffecté, dans la baie de Scotman, au large du port de Dun Laoghaire à Dublin prend vie par de la peinture lumineuse.

La doctorante honorifique de l’Université de Cork, et lauréate du prestigieux « Pollock-Krasner » prend ses quartiers au Château de Vullierens avec son œuvre « BED ». Ce lit froissé, entièrement sculpté dans du marbre de Carrare, se veut le symbole de la naissance, de la mort, du sexe et des rêves. Cross redonne ainsi  ses lettres de noblesse à une pierre plébiscitée par les sculpteurs de la Renaissance. Mais elle y ajoute son twist ; la matière autrefois réservée aux saints devient aujourd’hui « profane ». Toute l’essence de Dorothy Cross en une œuvre monumentale.