Iris | Château de Vullierens

“La beauté de leurs couleurs et la forme insolite de leurs fleurs ont inspiré Van Gogh et Monet. Que ça soit dans des jardins anciens ou dans les jardins les plus contemporains, ils ont leur place. Une fois plantés, ils sont sans souci !”

Au Château de Vullierens, Doreen Bovet a débuté il y près de 70 ans, une collection unique en Europe. Américaine, épouse d’un des châtelains, elle avait une passion pour les iris. Elle a commencé sa collection en 1950 : ses 5 premiers iris provenaient alors de chez Schreiner, un célèbre hybrideur d’origine suisse, installé outre Atlantique. Cinq ans plus tard, elle ouvre son jardin au public : on s’émerveille sur cette, déjà exceptionnelle, collection d’iris. Depuis, elle n’a cessé de s’enrichir, comptant aujourd’hui plus de 400 variétés présentées et cultivées dans un parc de plus de 2 hectares.

Choisir parmi notre collection

Tout le monde connait leurs fleurs énormes à la forme sophistiquée, froufroutante, à nul autre pareil. Les pétales ondulés, au nombre de trois, sont dressés au centre de la corolle en dôme ; les sépales, trois également aussi richement colorés se courbent vers le bas ou s’étalent presque à l’horizontale dans les variétés les plus récentes. Ces derniers portent la barbe : cette pilosité colorée attire les insectes pollinisateurs vers les organes sexués de la corolle, bien cachés entre pétales et sépales. C’est de là que leur vient leur nom latin : Iris barbata (on dit aussi parfois Iris germanica). On les appelle aussi parfois « iris barbus ». Leurs feuilles en forme de glaive, très robustes, longues, sont vert bleuté. Certains sont parfumés : vanille, agrume, fleur d’oranger…

Notre collection possède également les iris de Sibérie (Iris sibirica) aux tiges florales élancées portant des fleurs plus petites, plus simples que les iris précédents, mais très gracieuses. Si le bleu est leur couleur classique, ils déclinent aussi le jaune, le blanc et le pourpre sur leurs corolles selon les variétés.

Votre critère : la taille

La hauteur des iris conditionne leur emplacement dans votre jardin. Les iris se partagent en cinq groupes :

  • Les iris nains (Iris barbata-nana), pour les rocailles : ils ne dépassent pas 30 cm de haut. Ce sont les premiers à fleurir dès la mi-avril : ils annoncent le printemps ! Ces iris nains peuvent aussi se cultiver en pot pour tous ceux qui n’ont qu’un balcon ou un rebord de fenêtre. Pour un bel effet, il vous faut entre 12 et 15 iris par mètre carré.
  • Les iris de bordure (Iris barbata-nana), pour souligner le dessin des massifs de fleurs ou les courbes des allées. Leurs fleurs ressemblent beaucoup à celles des grands iris, sur des tiges, cependant, beaucoup plus courtes, pas plus de 30 cm de haut. Ils s’épanouissent début mai.
  • Les iris intermédiaires (Iris barbata-media), de 40 à 70 cm de haut selon les variétés : ils sont parfaits en milieu de massif, pour fleurir un talus ensoleillé, en situation ventée ou pour faire des bouquets. Pour un massif spectaculaire, comptez 10 à 12 iris par mètre carré.
  • Les grands iris (Iris barbata-elatior), appelé aussi iris de jardins, de 70 cm à plus d’un mètre de haut : ce sont les plus connus et aux plus grandes fleurs… des iris à grand spectacle pour grands espaces. Ils fleurissent les derniers entre la mi-mai et la mi-juin et certaines références fleurissent dorénavant également en automne, leurs références sont suivies d’un R dans notre liste.
  • Les iris de Sibérie (Iris sibirica), autour de 80 cm de haut, contrairement aux précédents, apprécient les sols humides, peuvent prospérer sur des berges. Mais ils se plaisent aussi en sol normal, pas trop sec en été. Ils fleurissent en même temps que les grands iris entre la mi-mai et la mi-juin.
    Voir toutes nos variétés

Les iris sont si populaires que les spécialistes en ont créés et en créent encore des milliers de variétés différentes, chaque année de nouvelles. Dans les jardins, nous présentons chaque année une dizaine de nouvelles variétés. Les plus récentes sont plus florifères et plus robustes. Les fleurs, plus volumineuses et plus durables, sont portées par de solides tiges, un peu moins longues – autour de 85 cm au lieu des 90 cm des variétés plus anciennes. Elles sont moins sensibles à la verse et gardent les fleurs bien visibles.

Tous les iris de notre collection sont en vente sur place (via le formulaire de commande) ou sur notre boutique en ligne.

Votre critère : la couleur

Ce n’est pas pour rien qu’ils portent le nom de la messagère des dieux de l’Olympe dont l’écharpe multicolore fait naître les arcs-en-ciel. Les iris déclinent presque toutes les couleurs dans les mille nuances. Les bleus et mauves sont les coloris traditionnels, mais la palette s’est enrichie depuis de nombreuses années de jaune, d’orange, de noir, de roux, de brun… Les bicolores sont de plus en plus nombreux. Le contraste des deux coloris donne davantage de relief à la fleur. Les tons chauds – miel, rouille, acajou, pourpre… – et les teintes subtiles – saumon, pêche, crème… -, sont à la mode. On recherche encore le rouge parfait mais déjà certaines variétés s’en approchent comme ‘Rustler’ ou ‘Dynamite’.

Votre critère : une floraison longue et doublée

Si la floraison des iris est époustouflante, elle ne dure, par variété, qu’environ trois semaines au printemps, lorsque la plante est bien installée. En associant les diverses familles d’iris dans votre jardin, vous pouvez donc bénéficier d’une floraison continue de la mi-avril à la mi-juin, deux mois durant. Ce n’est pas rien… Et ce n’est pas tout !  Depuis quelques années, des variétés d’iris remontants ont vu le jour : ils fleurissent comme les autres au printemps et de nouveau en fin d’été, durant le mois d’août moyennant quelques soins pour encourager ce second épanouissement. Voilà de quoi combler les amateurs de floraison longue !

Bien implantés et séparées tous les 2-3 ans, les iris peuvent fleurir dans votre jardin pendant des années.

Planter

La bonne période

Entre août et octobre. L’important est qu’ils aient le temps de bien s’enraciner avant l’hiver. Plus tôt ils sont plantés, mieux c’est surtout dans les régions froides. Il est possible de planter les iris jusqu’à environ 1000m d’altitude. Cependant, ils fleuriront plus tard qu’en plaine. Il est recommandé pour les régions venteuses de tuteurer les hampes florales afin qu’elles ne tombent pas et se cassent.

Le bon plant

Nous ne fournissons que des plantes d’excellente qualité, issue de notre propre plantation. Notre service clients reste à disposition toute l’année. Un iris planté en été fleurira dès le printemps suivant.

Leur place favorite

Les iris aiment le soleil et la chaleur. Leur futur emplacement devra recevoir du soleil au moins pendant 4 à 5 heures. Si l’endroit est trop ombragé, ils pousseront mais ne fleuriront pas ou très peu. Attention à l’ombre portée des grands arbres.

Ils se plaisent dans les terrains bien drainés, voire secs, neutres ou calcaires. Si vous avez une terre lourde, plantez vos iris sur de petites buttes et n’hésitez pas à ajouter du gros sable ou de l’humus pour alléger le terrain. Mais mélangez-le bien à la terre en place. Le rhizome supportera mal être en contact directe avec le compost.

La plantation pas à pas

Ameublissez le terrain en profondeur, au moins 20 cm : vous favoriserez ainsi un bon drainage. Les rhizomes d’iris supportent mal l’humidité. Opérez un désherbage soigneux notamment pour éliminer les adventices vivaces (renoncule, liseron…) : une fois les iris en place, il n’est pas facile de désherber entre leurs rhizomes. Creusez un trou peu profond et large. Posez le rhizome à plat, la partie feuillée contre l’un de bords du trou. Étalez les racines les plus fines en occupant un maximum d’espace. Vérifiez la profondeur, le haut du rhizome doit affleurer la surface du sol après plantation. N’enterrez pas la base des feuilles. Tassez bien la terre autour du rhizome à la main et arrosez abondamment. Laissez un espace de 25 à 30 cm entre chaque iris. L’apogée de la floraison est autour de la 3e année qui suit la plantation.

Et en pot ?

Seuls les iris nains conviennent à la plantation en pot. Les autres ne survivraient pas dans un espace si réduit. Choisissez un pot assez grand, 25 à 30 cm de diamètre, assez lourd pour que votre potée soit bien stable. La terre cuite est idéale car, poreuse, elle évite tout excès d’humidité autour des racines. Pour la même raison, utilisez des graviers comme couche de drainage, au moins 5 à 6 cm d’épaisseur. Mélangez à parts égales terreau et bonne terre de jardin. Remplissez jusqu’à environ 5 cm sous le bord. Placez votre iris un peu excentré dans le pot et surtout laissez affleurer le rhizome en surface. Divisez quand les rhizomes occupent toute la surface du pot. C’est la plante idéale des rebords de fenêtre écrasés de soleil ou des balcons orientés plein sud.

Entretenir

Les iris, robustes ne demandent pas beaucoup d’entretien. Gardez le sol aéré autour de vos iris. Opérez délicatement pour ne pas endommager les rhizomes et leurs fines racines. Après la floraison, coupez les tiges florales le plus bas possible. Éliminez les feuilles abîmées. Bien que cela ne soit pas une obligation, à partir de la deuxième année, vous pouvez apporter un engrais spécial plantes fleuries. Divisez la dose préconisée en deux : apportez la première partie en mars et la seconde en juin, après la floraison. Les engrais azotés sont à bannir : ils encourageraient une croissance excessive du feuillage au détriment des fleurs. Ayez la main légère côté arrosage. Juste après la plantation conservez la terre humide mais sans excès jusqu’à la reprise de croissance de la plante (nouvelles feuilles). Ensuite espacez les arrosages toutes les 3 semaines. Par la suite, arrosez seulement durant l’été quand il fait très sec. Ne paillez pas : cela entraînerait une humidité excessive autour du rhizome.

Diviser

Pour que vos iris durent longtemps, il faut les diviser tous les 3 à 4 ans juste après leur floraison. Quand les rhizomes sont trop denses, les iris fleurissent moins et leurs fleurs sont plus petites. Cernez la touffe d’iris avec une fourche-bêche en plantant verticalement ses dents à 20 cm de la touffe d’iris, tout autour. Faites levier sur le manche pour extraire du sol la motte des racines. Avec une serpette bien aiguisée ou à la main, séparez les rhizomes. Conservez ceux du pourtour : ce sont en général les plus gros et les plus jeunes. Replantez-les immédiatement. Recoupez les fines racines sur quelques centimètres, éliminez les feuilles sèches, jaunies ou tachées, coupez celles conservées à 12 à 15 cm au-dessus du rhizome.

Tous nos conseils de plantation et d’entretien ici.

Jetez un oeil aux questions qui nous ont souvent été posées.