Biodiversité

Des jardins respectueux de la Nature
Des espaces de vie en équilibre

 

« Nous avons conscience que la Nature nous a offert un lieu incroyable, doté de richesses qu’il est de notre devoir de préserver. Les jardins du Château de Vullierens accueillent chaque année des milliers de visiteurs. Admirés pour leur beauté, la diversité de leurs essences et de leurs fleurs, nos terres racontent aussi l’histoire de la biodiversité. Dans une volonté d’offrir des jardins aussi beaux de l’extérieur que de l’intérieur, le Château de Vullierens s’engage depuis 2019 à favoriser la vie sauvage en offrant des ressources et des refuges aux espèces animales et végétales qui participent ensemble à l’équilibre de nos jardins ».

Le Châtelain

VIVRE & LAISSER VIVRE

Avec ses 100 hectares de terres, de forêts et de jardins, le Château de Vullierens abrite une faune et une flore à la fois riches et essentielles à la préservation des espèces et de la Nature. Depuis leur création en 1950, ces jardins sont synonymes de préservation du paysage et de la biodiversité, l’un ne fonctionnant pas sans l’autre. Un biotope naturel déjà présent qui est enrichi depuis 2019 par la création d’habitats sur mesure destinés à accueillir principalement 8 espèces d’insectes et d’animaux. Un projet environnemental appelé à grandir dans les années à venir, nécessaire, utile et à but didactique également. En effet, le Château de Vullierens entend sensibiliser ses visiteurs à la préservation de la biodiversité, en les inspirant et les informant grâce notamment à la présence de guides bénévoles qui sillonneront les jardins d’avril à octobre.

DES ESPACES DE VIE EN EQUILIBRE

A ce jour, l’art de la biodiversité au Château de Vullierens s’écrit avec la présence de 8 espèces différentes, chacune jouant un rôle dans l’équilibre de ses jardins.

Chouettes et oiseaux

Trois nichoirs installés autour du Château accueillent aujourd’hui des chouettes Tyto Alba et bientôt des chouettes sauvages Strix alba. Des espèces aujourd’hui menacées qui vivront aux côtés d’autres espèces d’oiseaux, tels que Rouge-gorge, Mésange bleue, Pinson, Sittelle, et Pivert, grâce aux 55 petits nichoirs récemment installés en vue de la prochaine nidification au printemps. Le Château collaborant avec l’EPFL, leurs chercheurs effectuent plusieurs fois par saison un suivi de ces nidifications.

Papillons, libellules et demoiselles

La richesse écologique d’un jardin se mesure par la présence d’espèces indicatrices tels que les papillons. Les jardins du Château de Vullierens accueillent déjà de nombreuses familles de lépidoptères, telles que des Nymphalidés (Vanessa cardui, Inachis io) et des Papilionidés (Machaon Britannicus), et verront de nouvelles espèces introduites en 2020. Afin de favoriser la diversité, les jardins du Château comptent une grande variété d’espèces végétales dont des plantes favorables à la présence des papillons, tels que le sedum, la lavande, la bruyère et le buddleia aussi connu sous le nom d’arbre à papillons. Certaines plantes servent d’hôtes pour la reproduction et le nourrissage des chenilles, tandis que d’autres sont uniquement visitées par les papillons adultes pour leur nectar.

On trouve en Suisse 80 espèces de libellules. Les œufs et les larves se développent dans l’eau tandis que les libellules adultes vivent en milieu terrestre, ce qui nécessite la présence d’habitats différents et interconnectés. Les Douves et le Jardin Secret du Château sont des biotopes parfaitement adaptés qui accueillent d’ailleurs de nombreuses libellules et demoiselles (Cordugelaster Boltonii et Aeshna Affinis). Afin d’enrichir les espèces déjà présentes, de nouvelles seront introduites par l’ajout d’œufs et de larves.

Abeilles et insectes auxiliaires

La diversité de nos plantations permet une floraison maximale couvrant ainsi les besoins des abeilles tout au long de l’année. Afin de favoriser des conditions idéales au printemps après leur période d’hibernation, le Château de Vullierens va installer plusieurs ruches dans les prochains. Leur but est avant tout écologique et didactique, visant à offrir aux abeilles un environnement le plus naturel possible et non pas d’introduire une culture intensive avec comme seul objectif la production de miel.

Une zone d’observation permettra aux visiteurs de pouvoir comprendre le fonctionnement d’une ruche avec une immersion en plein cœur de celle-ci. Pour assurer la diversité nécessaire à la vie et la sauvegarde des abeilles, différentes aires de nidification seront créées tant pour les bourdons que les abeilles maçonnes.

Les insectes représentent la classe la plus riche en espèces du règne animal, et près de 60% de toutes les espèces animales. Ils jouent un rôle essentiel dans la préservation et la survie d’autres espèces. Grâce à la création d’une dizaine d’hôtels à insectes, les jardins du Château vont favoriser l’installation d’insectes auxiliaires, tels que coccinelles, papillons, abeilles, perce-oreilles, chrysopes ou encore scarabées et favoriser leur survie hivernale. Des insectes qui vont non seulement polliniser les plantes mais aussi combattre les nuisibles. Avec ses refuges, le Château de Vullierens travaille avec et non contre la Nature.

Hérissons et amphibiens

Les hérissons existent depuis plus de 60 millions d’années, menacés d’extinction, ils ont besoin de nouveaux refuges. Le Château de Vullierens leur offre des aires protégées, des abris pour nicher et hiberner, en retour ces petits mammifères sont d’excellents auxiliaires, amateurs de limaces, d’escargots et d’insectes nuisibles. Afin d’augmenter le nombre d’adultes reproducteurs et assurer la survie de l’espèce, le Château de Vullierens collabore notamment avec l’association SOS Hérisson et a déjà relâché plusieurs mâles adultes dans le petit bois au bout de l’allée cavalière.

Les zones humides du Château, les Douves et le Jardin Secret, accueillent depuis toujours plusieurs espèces de crapauds et de grenouilles. Afin d’augmenter leur présence, et leur offrir un environnement propice à leur développement, l’étang du petit bois accueillera prochainement de nouveaux amphibiens.

UN ENGAGEMENT A LONG TERME

En offrant des ressources et des refuges diversifiés et sûrs, le Château de Vullierens favorise la vie sauvage, préservant des espèces animales et végétales qui ensemble participent à l’équilibre de ses jardins.

Parce que la beauté se cultive avant tout de l’intérieur.